.

.
Convivialité, esprit d'entraide, et création d'un lien social entre tous les plaisanciers qui fréquentent le port de Vannes

mardi 25 septembre 2018

Le Ficopomatus enigmaticus toujours bien présent au port de Vannes !


Comme vos le savez le « Fico », comme l’appelle les plaisanciers vannetais, est un gros problème pour la navigation.
Lors d’une opération propreté le week end du 15 septembre un groupe de plongeurs de la Jeune Chambre Economique a repêché toutes sortes d’objets. Parmi ceux-ci une table et une chaise recouvertes de Fico !


Celle-ci nous montre comment le Fico s’agglutine autour de tous objets métalliques.
On comprend mieux pourquoi nos hélices et prises d’eau de mer se retrouvent rapidement inutilisables !
Il y a une dizaine d’années, une étude faite par l’IFREMER pour l’APPV et la Mairie avait montré que :
- le mélange eau de mer/eaux saumâtres de Vannes était un terrain très favorable au développement du Fico,
-  le Fico se développait dès que l’eau atteignait 18°C,
- qu’aucun antifouling de l’époque n’agissait contre son développement. Seuls les alliages cuivreux retardaient sa progression, mais ils sont interdits maintenant !
Conclusion, laisser son bateau quelques jours dans le port de Vannes entre juin et septembre, vous avez toutes les chances de vous retrouver avec des Ficos sur votre hélice.
Seule solution, mettre son bateau à sec et gratter son hélice, opération qui peut prendre 5 à 15 minutes et permet de naviguer en toute sécurité.
MAIS, depuis le tunnel de Kérino, il n’ y a plus de cale d’échouage à Vannes. En effet la cale actuelle n’a pas de base cimentée et elle est couverte de cailloux qui abîment les coques, les quilles des bateaux et les safrans.
C’est pourquoi l’APPV va demander à la Mairie une  vraie cale d’échouage pour pouvoir enlever le Fico si nécessaire.

Etienne


Ficopomatus enigmaticus est une annélide polychète. Il s'agit d'une espèce localement envahissante sur les côtes françaises atlantique et méditerranéenne.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire