.

.
Convivialité, esprit d'entraide, et création d'un lien social entre tous les plaisanciers qui fréquentent le port de Vannes

vendredi 13 septembre 2013

"Une totale réussite"


Une première à l’APPV : sur une idée de Bernard Laroy, une « sortie technique » a été proposée aux adhérents. Elle se situe au Port du Crouesty, facile d’accès même pour ceux venus en voiture retrouver les amis à bord de leurs voiliers.



Elle se déroule en deux temps : le matin 10h30 rendez-vous avec Manfred Arnold responsable de
 Gréement Systems
L’homme, avant même qu’il entreprenne l’énumération de ses conseils éclairés, a de quoi séduire :
en premier un accent qui n’a rien de celtique ou alors il remonte aux origines,
on vient tous de l’Est……!
Il utilise un phrasé rythmé comme une poésie et un léger sourire en fin  de démonstration qui, comme un bon coup de marteau sur le clou, enfonce définitivement l’argument dans la tête des auditeurs
pratiquement muets que nous sommes devenus.
Doté d’un physique qui met en confiance, les avants bras laissent penser que sous la chemise les muscles sont là et que les manivelles de winch doivent tourner à toute vitesse.
En outre, la chevelure léonine aurait inspiré les artistes sculpteurs de marbre blanc de la
Grèce ancienne.

Manfred Arnold spécialiste des Gréements
Mais là n’est pas l’essentiel, son métier Manfred le connaît sur le bout des doigts, et il passe en revue tous les bateaux de notre petite flottille. Du ras des cadènes à la tête de mât tout est commenté, en particulier les enrouleurs de génois.
Parmi nous, ceux qui naviguent depuis des décennies à bord de leur voilier croyant tout connaître de leur gréement apprennent quelques éléments liés au montage propre à chaque bateau, les laissant perplexes.
Ah…….les systèmes de rotule de l’étai avant, le réglage des tensions, les réas
en tête de mats, les fixations des barres de flèche traversantes ou non, la disposition des filoirs pour les bouts d’enrouleur…..
Sans oublier le bon discernement des programmes de navigation de chacun qui influera sur les choix essentiels de qualité et d’échantillonnage.
Tous les bateaux présents ont droit à une visite attentive et chaque skipper obtient les réponses attendues aux questions posées.


A bord de Sapyol, le dernier voilier ausculté, les bancs de l’arrière nous
accueillent longuement pour un apéro cockpit auquel Manfred est visiblement
heureux de participer.

En début d’après-midi, c’est dans la zone du Rédo au Chantier Marinarzon que nous sommes attendus par Loïck Geoffroy, spécialiste de la réparation polyester.
Dans ce grand bâtiment, on voit des coques de toutes tailles en cours de travaux, un peu de poussière fine et blanche recouvre le sol, et l’odeur des produits polyester ou époxy flotte dans l’air.


Loïck a fait ses classes chez les grands constructeurs nationaux de Vendée, il
nous montre l’outillage qu’il utilise, essentiellement, disqueuses et meuleuses,
puis les tissus et les produits nécessaires à réparer nos petites ou grandes erreurs de manœuvre ou celles des autres !




Loïc Geoffroy, spécialiste polyester
Très vite on comprend que la part de main d’œuvre dans le coût l’emporte sur la fourniture des produits.
Une coque de dériveur posée devant nous va servir de démonstration, les opérations de ponçage du gel coat sont longues et multiples, le grain du papier devient de plus en plus fin jusqu’à obtenir un fini « miroir ».
Loïc ne ménage pas sa peine, physiquement il est solide, les bras musclés sont des outils indispensables à son métier avec bien entendu « le coup de patte » du professionnel.

Le chantier répare et renforce toutes sortes de bateaux et réalise des petits bateaux, annexes ou plates du golfe. Le père de Loïck participe à l’activité du  chantier, physique de baroudeur barbu…..marin ? Un habitant du Logeo, petit village de pêcheurs et d’ostréiculteurs, les pieds dans l’eau…..un signe de
qualité, non ?

Vient l’heure de nous séparer, les uns retrouvent leur bord, les autres leur
voiture, tous enrichis des commentaires recueillis le long de cette sortie particulière.

« Une totale réussite » le titre n’est pas de moi, il souligne une photo réalisée
par Bernard, je l’ai repris car il image très bien ce que nous avons pensé de
cette journée.
Après cela, il est certain que beaucoup d'adhérents APPV, nous rejoindront pour les prochaines sorties

                                                                 A bord d’El Djinn, Gérard Bodo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire