.

.
Convivialité, esprit d'entraide, et création d'un lien social entre tous les plaisanciers qui fréquentent le port de Vannes

jeudi 2 juillet 2020

Notre sortie en flottille direction Paimboeuf

Vendredi 26 juin : ça y est le vrai déconfinement va commencer à l’APPV.
Nous voilà partis pour un grand WE destination Paimbœuf en plusieurs étapes, la première sera Piriac.
Le GFS 13 nous donne (d’autres auraient pris l’arôme 1,3 ou 2,5 voire même des grib) du W SW à 10 N, les marées à Piriac sont à 15h24 avec 1,38m et 21h17 avec 4,88m. Ah j’oubliais, 1003 Hpa pour les calculs de hauteur d’eau pour les plus furieux, oui il faudra ajouter 10 cm et enlever 10 autres pour ceux qui amènent le succulent repas offert par notre club et préparé par les plus grands traiteurs de la région, dixit Miguel.
Voilà, nous avons toutes les infos pour rallier Piriac, une partie de la flotte part de Vannes, une autre du Crouesty et un équipage est déjà en standby sur zone.




18h30, Taraméa, Horizon, Men Gamou, La Mutine II, Men Goé III, Olyan, Opportune, Masayumé, Pazzen et Sirius II sont amarrés de chaque côté du ponton C. Deux tables sont dressées sur le quai pour servir cet apéro dînatoire. 

Le président nous fait un court discours bien sympathique en soulignant que cet apéro est offert par le club avec les économies faites, durant le confinement, suite aux annulations des réunions du vendredi soir et en  précisant que nous devons, autant que possible, respecter les gestes barrières mais qu’il n’était pas  utile de garder le masque pour boire à la santé du club.
Apéro, pain surprise, canapés, coquilles de macédoine mayo œuf dur, poulet, rôti de porc, plateau de fromages et nous finissons sur un excellent blanc manger aux fruits rouges ou un rouge manger aux fruits blancs, je ne sais plus, le tout accompagné de vins rouge, rosé et blanc. En fin de soirée nous étions complètement déconfinés.



Samedi, nos GO Patrick et Miguel font bien les choses, une journée de nav et une de repos, c’est une reprise tout en douceur. Nous restons finalement à Piriac, avec un peu d’air autour de 20 25 et des pointes à 29 Nœuds dans le port et sûrement une belle mer bien courte dehors; sale temps pour le corona. C’est un bon choix validé par tous les équipages. Nous en profitons pour aller au beau marché de Piriac et le soir nous finissons les restes et de beaux restes à l’image de notre président.

Dimanche matin: allons-nous atteindre enfin notre Graal? Paimbœuf.
Après deux réunions le matin, y allons-nous, non nous n’y allons pas et puis si. Taraméa n’en pouvait plus il a pratiquement rompu ses amarres tellement il avait envie de naviguer et part devant avec notre président à la barre, non pas Manu, Étienne.
S’en suivent Men Gamou et Men Goé qui rentrent dans le golfe puis notre nippon (ni mauvais) Masayumé de port Haliguen sur les traces de notre président, et puis là nouvelles réunions et nous décidons de rallier plutôt Pornichet au vu de la météo des prochaines heures. Après quelques appels téléphoniques et VHF nous réussissons à contacter la tête de la flotte et notre ami Awel Mat déjà en standby à Pornichet.

Nous sommes tous arrivés en milieu d’après-midi sous un petit crachin breton, arrimés tous sur le même ponton; ce sera plus facile pour l’apéro du soir et tant mieux si les soldes ne commencent que dans deux bonnes semaines, 5 kms de moins à faire à pieds et une carte bleue qui reste bien froide. Il a quand même du bon ce Covid !


Lundi matin, plus besoin de réunion tout le monde sait ce qu’il veut faire : Opportune et Masayumé descendent vers Pornic, La Mutine II remonte vers Piriac pour déposer leurs équipiers Maryvonne et Jean Claude, les autres en direction du Golfe.
Merci à Chantal, Bernard, Éric, Élisabeth, Christian, Murièle, William, Hélène, Annick, Miguel, Gilles, Étienne, Jean Pierre, Gildas, Gaby, Maryvonne, Claude, Gilles, Thérèse, Édith, Patrick, Yannick, Pierre, Brigitte et Daniel pour ce moment de grande convivialité. A refaire sans modération.

Nous étions pour la plupart dans la tranche d’âge plus à risque d’une forme grave du Covid mais on peut dire aujourd’hui que si le corona virus nous a croisé il pourrait bien être en isolement pendant 14 jours en raison de son exposition pendant ce grand WE aux membres de l'APPV.

Portez-vous bien et au plaisir de se retrouver très bientôt.
Daniel Gachignard

Mot de l’APPV : Pour ceux qui ne connaîtraient pas Daniel, sachez qu’il est en train de préparer la traversée de l’Atlantique dans le cadre de l’association ADEPA (Association de Défense et d’Etude des Personnes Amputées) avec un équipage Handis-valides. Il s’agit d’une traversée de l’Atlantique entre les Canaries et Marie-Galante via Les Iles du Cap Vert. Le départ, prévu le 31 Octobre de cette année, a été repoussé à Octobre 2021 à cause du Covid-19. Puis, des navigations se feront dans l’arc antillais pour les membres amputés de l’ADEPA et leurs accompagnants en priorité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire